La poésie

Publié le par Allan BARRE

La poésie joue sur les mots, les sons et les rythmes.

 

La poésie s'exprime souvent en vers.

 

La répétition d'un même son en fin de vers est une rime. Les rimes sont féminines quand elles se terminent par un e muet, elles sont masculines dans tous les autres cas

 

Le vent a laissé son manteau

De vent, de froidure et de pluie

Et s'est vêtu de broderie

De soleil luisant et beau.

 

Le mot manteau rime avec le mot beau, et le mot pluie rime avec le mot broderie : ce sont des rimes féminines.

 

Chaque vers se décompose en pieds. Une syllabe = un pied. Attention à bien compter les pieds.

 

Le e en fin de vers ne compte pas.

 

Quand le e est suivi d'une voyelle, il ne compte pas ; il compte lorsqu'il est suivi d'une consonne.

 

Les deux vers qui suivent sont des alexandrins, car ils ont douze pieds. Un poème peut aussi avoir des vers de dix pieds (décasyllabe) ou de 8 pieds (octosyllabe).

 

De/main,/ dès/ l'au/be, à/l'heu/re ou/blan/chit/ la/ cam/pa/gne

 

Je/ par/ti/rai. Vois-/tu,/ je/ sais/ que/ tu/ m'at/tends.

 

Il existe des poèmes en prose qui servent à exprimer des sentiments ou qui jouent avec les mots

 

A mi-chemin de la cage au cachot, la langue francaise a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui, de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie.

Publié dans Français

Commenter cet article